Les couches lavables, nos conseils d’utilisations
couches lavables pour bébé

Les couches lavables, nos conseils d’utilisations

C’est indéniable, les couches lavables sont plus économiques, plus écologiques et plus saines pour les fesses de nos bébés.

Pourquoi choisir des couches lavables ?

D’un point de vue santé

Les couches jetables sont composées de papier, de dérivés pétrochimiques et de coton, elles contiennent un gel hyper absorbant, le polyacrylate de sodium, retiré du marché des tampons hygiéniques pour les femmes en 1985 car on a découvert qu’il est associé au syndrome du choc toxique, il provoque également de graves allergies. En 1988, on découvre du benzol (reconnu cancérigène) dans le gel des couches jetables. En 1989, c’est au tour du furane et de la dioxine d’être retrouvés dans la cellulose et l’enveloppe des couches jetables. Rappelons que ces 2 substances sont 1000 fois plus toxiques pour l’homme que le cyanure de potassium (fait reconnu par l’OMS). En 2000, Greenpeace trouve du TBT (Trybutil Etain) qui même en faible quantité nuit au développement hormonal et au système immunitaire. La peau étant le système d’échange le plus naturel entre l’intérieur et l’extérieur du corps, il est étonnant de voir des couches jetables de plus en plus absorbantes et pleines de produits chimiques malgré les nombreuses études prouvant leur effet néfaste. La couverture plastique étanche provoque une augmentation de la température dans la couche qui peut nuire au bon développement des testicules des petits garçons.

D’un point de vue écologique

En France et chaque année, plus de 3 millions de tonnes de couches jetables sont utilisées. Jusqu’à la propreté, chaque enfant utilise environ 4500 couches soit un total de 500 kg de déchets de couches jetables. Rendez-vous compte, pour une année en France, il faut détruire 5,6 millions d’arbre et 47000 tonnes de pétrole. Il faut entre 200 et 500 ans pour dégrader une couche jetable. Le cycle de production et d’utilisation d’une couche jetable consomment 2.3 fois plus d’eau, 3.5 fois plus d’énergie et 8 fois plus de matières premières qu’une couche lavable.

D’un point de vue financier.

En 2003, une étude réalisée, démontre qu’il fallait compter entre 950 et 2250 euros pour les 30 premiers mois de l’enfant en budget couches jetables. Ce coût est pour chaque enfant à naitre dans une même famille. Selon le système utilisé, le budget couches lavables est de 400 à 800 euros, lessive, électricité et eau comprise. De plus, pour les enfants suivants, les dépenses sont quasiment nulles, ne restant plus que l’eau, le produit nettoyant et l’électricité à payer, des économies ENORMES !

Conseils d’utilisation des couches lavables

Deux types de couches lavables

  • Les couches lavables classiques en 2 parties : avec une couche lavable en tissu et une culotte de protection à mettre par-dessus.
  • Les couches lavables tout en 1 (ou les intégrales) ou la culotte de protection imperméables est intégrée à la couche lavable directement.

Différentes tailles de couches lavables

  • les multi-tailles : sont des couches lavables qui s’adaptent de la naissance à la propreté grâce à des jeux de pressions la plupart du temps. Les avantages sont que vous ne vous encombrez pas de trop de couches lavables, entre 18 et 24 suffisent de la naissance à la propreté, vous faites alors de grosses économies !
  • les couches lavables à tailles : elles sont plus adaptées à la morphologie du bébé, taille 1 plus petites, puis taille 2, plus grande. Mais il faut en totalité plus de couches de la naissance à la propreté. Un peu moins économiques.

Comment utiliser les couches lavables ?

  • La couche lavable classique : vous mettez la couche lavable (coton, bambou, chanvre), vous mettez une doublure dans le fond de la couche pour la rendre très absorbante, éventuellement un booster pour la nuit, puis une feuille de papier de protection pour les selles, afin de faciliter le nettoyage et de pouvoir jeter les selles aux toilettes ou à la poubelle. Vous fermez la couche lavable, puis vous mettez une culotte de protection imperméable par-dessus obligatoirement. vous n’avez pas besoin de laver à chaque change la culotte de protection, elle peut être rincée à l’eau et séchée, en alternant avec une autre.
  • La couche lavable tout en 1 : vous la mettez comme une couche traditionnelle, vous aurez préalablement mis à l’intérieur un insère lavable, pour augmenter son pouvoir d’absorption, surtout la nuit, comme pour la couche lavable classique, il faut mettre une feuille de papier de protection afin de faciliter le nettoyage, et pour jeter facilement les selles. Ensuite vous fermez la couche lavable, et c’est tout !

L’entretien

Il faut considérer une couche lavable comme le reste du linge sale, vous pouvez le laver en machine entre 40 et 60C selon les modèles de couches. En attendant de passer vos couches à la machine, vous pouvez les entreposer dans un seau avec de l’eau et nous vous conseillons d’y ajouter quelques gouttes de tea tree en huile essentielles, qui est un très bon antibactérien et anti germe.

Combien de couches lavables sont nécessaires?

  • Pour les couches lavables tout en 1, nous vous conseillons vivement d’en posséder entre 18 et 24, ce qui vous permet d’être à l’aise, de ne faire des machines que tous les 3 à 4 jours, d’avoir le temps de les faire sécher.
  • Pour les couches lavables classiques avec culotte de protection : Il vaut mieux partir sur 4 à 5 culottes de protection et 10 à 12 doubles couches, afin de ne pas tomber  » en panne  » !

Les couches lavables : Questions / Réponses

Y a-t-il moins de fesses rouges en utilisant les couches lavables ?

C’est certain, et comme pour les couches classiques il faut changer les couches lavables régulièrement. Les couches lavables sont composées de matières naturelles (coton, coton bio, chanvre, bambou…) qui laissent respirer la peau de bébé, comparé aux composants chimiques et agressifs des couches jetables. Les couches lavables ne produisent pas d’électricité statique et laissent la chaleur s’échapper plus facilement, ainsi les fesses de bébé respirent bien mieux. Les soucis de fesses rouges sont en générale causés par les bactéries et l’acidité des selles et de l’urine, c’est pourquoi les couches jetables ont un effet sec très traitre, car les parents ont tendance à les laisser plus longtemps aux bébés.

Y a-t-il un risque de fuite avec les couches lavables ?

En utilisant des couches lavables, il n’y a pas plus de fuites qu’avec des couches jetables, en effet si la taille des couches lavables est adaptée à la morphologie de votre bébé et que vous veillez à le changer régulièrement. L’adaptation des couches lavables à la morphologie de bébé se réalise soit par l’achat de nouvelles couches lavables de taille supérieure pour les couches lavables avec tailles (S, M, L), soit pour les  » tout en 1  » par le jeu de pressions adaptables. Toutefois, il faut laver la partie absorbante au moins 3 fois avant la première utilisation, pour bénéficier au maximum du pouvoir d’absorption.

Comment présenter notre choix de couches lavables à un entourage réfractaire ?

Tout d’abord, avec nos propres enfants, nous sommes (et heureusement) libre de nos choix ; vous pouvez alors, montrer tous les AVANTAGES des couches lavables (les économies, le geste écologique, la santé des fesses de bébé..). Préciser que les selles de bébé sont jetées grâce au voile de protection, que les selles n’iront jamais dans la machine ; puis montrer que les couches lavables Bumgenius sont comme des couches classiques, très simple à utiliser, et nous sommes bien loin du lange de nos grand-mères !

Les couches lavables sont-elles acceptées en crèche ou chez les nounous?

Plus de 5 % des bébés sont aujourd’hui équipé en couches lavables, et ce chiffre augmente d’année en année ; alors OUI les couches lavables sont acceptées par les crèches et par les nounous. Il suffit d’en parler dès votre première rencontre, expliquer comment vos couches lavables s’utilisent, et vous verrez, petit à petit leur utilisation deviendra tout à fait normal !

Les couches lavables font un peu une impression de  » gros derrière  » aux bébés.

Il est vrai que les couches lavables sont plus épaisses que les couches jetables, mais en utilisant les couches Bumgenius, elles restent quand même les plus fines et les plus absorbantes actuellement disponibles. Une impression réelle pour un bébé jusqu’à 4 ou 5 mois, ensuite, bébé grandit et nous ne pourrons absolument pas savoir, une fois habillé si bébé porte une couche lavable ou non ! Il faudra juste au niveau vêtement prévoir une taille de body en dessus, pour que bébé soit bien à l’aise.

Les selles de bébé ne risquent-elles pas d’abimer ma machine à laver ?

Aucun risque ! Jamais vous ne mettrez les selles de bébé dans la machine, puisqu’en utilisant le voile de protection (papier pour couches lavables) celui-ci retiendra les selles que vous pourrez directement jeter aux toilette, à la poubelle ou encore au composte. En effet le voile de protection est un élément indispensable aux couches lavables. De temps en temps lorsque bébé a des selles plus liquides que d’habitude, il se peut que les selles débordent un peu du papier de protection, dans ce cas, il faut juste rincer un peu la couche lavable sous l’eau, enlever en gros et la stocker avec les autres dans un seau en attendant de faire une machine.

Pourquoi stocker les couches lavables sales avec un antibactérien ?

Fini le temps où il fallait faire bouillir les couches lavables pour éviter de transmettre des germes ou autre bactérie ! Maintenant il suffit de stocker les couches lavables sales dans un seau d’eau avec un antibactérien, qui est actif même à froid, et de les laver en machine avec la lessive de votre choix, pour obtenir un résultat impeccable, des couches lavables propres et fraiches ! Nous vous conseillons d’utiliser de l’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree).

Vous aimez cet article, n'hésitez pas à le partager

Laisser un commentaire

Fermer le menu