Thermomètre pour bébé : un indispensable !


1659 vues
Thermomètre pour bébé : un indispensable !

La température est un indicateur majeur de notre santé. Chez le nouveau-né, la thermorégulation met plusieurs jours à se réguler. Et comme bébé n'est pas capable d'exprimer son ressenti, il appartient aux parents de garder un œil très attentif sur l'évolution de sa température corporelle mais aussi sur les signes qui peuvent dénoter d'un inconfort lié à une chaleur excessive ou à un froid anormal.

La température corporelle normale d'un bébé se situe généralement entre 36,2 et 37,5° C. Pour la mesurer, on utilisera un thermomètre pour bébé à la fois fiable, précis et compatible avec le corps des tout-petits. Somnolence, apathie, bébé plaintif, gémissements, transpiration et pleurs plus importants que d'habitude sont des signes qui doivent vous pousser à sortir le thermomètre.

Qu'est-ce qu'un thermomètre pour bébé ?

Le thermomètre est un appareil qui mesure la température ou un gradient de température (le degré de chaleur ou de froideur d'un objet). Il comporte deux éléments importants : un capteur de température (par exemple, le bulbe d'un thermomètre au mercure en verre ou le capteur pyrométrique d'un thermomètre à infrarouge) dans lequel une certaine variation se produit en réponse à un changement de température, et des moyens de convertir cette variation en une valeur numérique (par exemple, l'échelle visible qui est marquée sur un thermomètre au mercure en verre ou l'affichage numérique sur un modèle à infrarouge).

Les thermomètres sont largement utilisés en technologie et dans l'industrie pour surveiller les processus, en météorologie, en médecine et dans la recherche scientifique. Certains des principes du thermomètre étaient connus des philosophes grecs il y a deux mille ans. On attribue généralement au médecin italien Santorio Santorio (Sanctorius) l'invention du premier thermomètre, mais sa standardisation s'est achevée aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Les thermomètres pour bébé ne diffèrent pas beaucoup des thermomètres dits standards. Ils arborent simplement une forme plus ludique et plus amusante, affichent généralement une précision élevée avec une marge d'erreur ne dépassant pas les +/- 0,2° C et tendent de plus en plus vers les modes infrarouges pour que les parents et les professionnels de santé puissent prendre la température des enfants agités et peu coopératifs (ou en plein sommeil) facilement.

Si les thermomètres pour bébé doivent être les plus précis possibles, c'est que la prise de température chez les nourrissons est délicate en ce sens que quelques dixièmes peuvent changer la donne. En clair, avec un thermomètre peu précis, les parents et les professionnels de santé peuvent passer à côté d'un état fiévreux, ce qui peut avoir des conséquences sérieuses voire dramatiques, car la fièvre fait partie des symptômes du Syndrome de la Mort Subite du Nourrisson (SMSN). Vous mesurez donc l'importance capitale de disposer d'un thermomètre pour bébé à la fois fiable et précis.

Les parents auront également besoin d'un thermomètre de bain pour s'assurer que la température de l'eau est au point, ne dépassant pas les 38° C afin d'éviter tout risque de brûlure de l'enfant et faire du bain un moment de soin et de détente sans danger. Il est également important de maintenir la température (et l'hygrométrie) à des niveaux physiologiques dans la maison. Et c'est ici que le thermomètre de l'air ambiant intervient.

Thermomètre bébé : que faire si mon bébé a de la fièvre ?

Vous avez mesuré la température de bébé en suivant les recommandations d'usage et en utilisant un thermomètre de qualité, affichant une marge d'erreur correcte (moins de 0,2° C) et étalonné avec un appareil de référence. Votre ressenti est confirmé par votre thermomètre : votre enfant a de la fièvre. Que faire ? Pas de panique : les montées de température sont fréquentes chez les bébés et disparaissent dans la majorité des cas après 3 ou 4 jours. Attention toutefois aux fièvres aiguës qui nécessitent l'intervention d'un médecin ! Voici les bons réflexes que tout parent doit acquérir pour garantir la santé et la sécurité de bébé :

  • Donnez à votre enfant beaucoup de liquide pour prévenir tout risque de déshydratation… les enfants sont en effet beaucoup plus exposés à cela ;
  • Soyez très attentif aux signes de déshydratation : dessèchement de la bouche et de la peau, diminution des urines (pas d'urination pendant 6 à 8 heures pour les bébés), somnolence, désorientation, yeux cernés et enfoncés, rythme cardiaque anormal (très rapide ou très lent), faiblesse générale, etc. ;
  • Nourrissez bébé normalement, même s'il a de la diarrhée ;
  • Vérifiez la température de bébé et son état d'hydratation plusieurs fois par nuit ;
  • Ne sortez pas bébé de la maison ;
  • Veillez à maintenir la température de la chambre dans laquelle il se trouve à une fourchette allant de 20 à 22° C ;
  • Ne le couvrez pas ;
  • Utilisez du paracétamol en suivant les recommandations de votre pédiatre ;
  • Contactez votre médecin si l'état de bébé ne semble pas s'améliorer après 48 heures.

Voici en revanche ce qu'il ne faut absolument pas faire si votre thermomètre affiche une température élevée :

  • Ne déshabillez pas votre enfant, et le mettez pas de compresse froide sur son front ou son corps. La fièvre est une réaction naturelle et saine à l'infection ;
  • Ne couvrez pas votre enfant avec des vêtements chauds ou une literie lourde ;
  • Ne donnez JAMAIS de l'aspirine à bébé (sauf avis contraire de votre médecin) ; < /li>
  • Ne combinez JAMAIS l'ibuprofène et le paracétamol, sauf avis contraire de votre médecin ;
  • Ne donnez JAMAIS du paracétamol à un enfant de moins de 2 mois ni de l'ibuprofène à un enfant de moins de 3 mois ou qui pèse moins de 5 kg (sauf avis contraire de votre médecin) ;
  • Enfin, ne donnez pas de l'ibuprofène à votre enfant s'il fait de l'asthme.

Thermomètre bébé : quand s'inquiéter ?

Votre thermomètre bébé affiche une température fiévreuse à plusieurs reprises, pendant 24 heures. Faut-il s'inquiéter ? Voici les signes qui doivent vous poussez à faire appel à un professionnel de santé en urgence :

  • Votre enfant a la nuque anormalement raide ;
  • Bébé a une éruption cutanée qui ne s'atténue as lorsque vous pressez un verre contre les boutons ;
  • Bébé est gêné par la lumière (contrairement à d'habitude) ;
  • Bébé fait une crise fébrile pour la première fois, et il tremble sans arrêt ;
  • Bébé a les mains et les pieds inhabituellement froids, et votre thermomètre frontale affiche une température fiévreuse ;
  • Bébé a la peau pâle, tachetée, bleutée ou grisâtre ;
  • Bébé a un cri faible ou différent de d'habitude ;
  • Bébé est somnolent et est difficile à réveiller ;
  • Bébé est très agité et n'arrête pas de pleurer ;
  • Bébé semble confus et désorienté ;
  • Bébé a du mal à respirer et aspire son estomac sous ses côtes ;
  • Bébé a un « point faible » sur la tête qu'il courbe anormalement ;
  • Bébé ne réagit pas comme d'habitude et ne mange pas.

Quel thermomètre pour bébé choisir ?

Les thermomètres sont généralement classés en fonction de la partie du corps qui accueille la mesure. La température peut être mesurée à différents endroits du corps qui maintiennent une température assez stable (principalement par voie orale, axillaire, rectale, tympanique ou temporale). Chez les bébés comme chez les adultes, la température normale varie légèrement selon l'endroit de prise de la température. Une lecture orale de 37 °C ne correspond pas à des lectures rectales, temporales, etc. de la même valeur. Lorsqu'une température est indiquée, l'endroit doit également être précisé. Si une température est indiquée sans qualification (par exemple, la température corporelle typique), on suppose généralement qu'elle est sous-linguale.

Les mesures sont sujettes à la fois à un biais clinique dépendant du site et à la variabilité entre une série de mesures (écarts types des différences). Par exemple, une étude a montré que le biais clinique des températures rectales était plus important que celui des températures auriculaires mesurées par une sélection de thermomètres testés, mais que la variabilité était moindre.

Thermomètre buccal ou oral

La température buccale ne peut être prise que chez un patient capable de tenir le thermomètre fermement sous la langue, ce qui exclut généralement les bébés, les jeunes enfants et les personnes inconscientes ou accablées par la toux, un état de faiblesse ou des vomissements. Ce problème se pose moins pour les thermomètres numériques à réaction rapide, mais il se pose certainement pour les thermomètres à mercure, qui mettent plusieurs minutes à stabiliser leur lecture. Si le patient a bu un liquide chaud ou froid au préalable, il faut laisser le temps à la température buccale de revenir à sa valeur normale. La plage typique d'un thermomètre buccal destiné à être utilisé chez l'Homme est d'environ 35 °C à 42 °C.

Thermomètre axillaire

La température de l'aisselle (axillaire) est mesurée en tenant le thermomètre fermement sous l'aisselle. Il faut tenir le thermomètre pendant plusieurs minutes pour obtenir une mesure précise. La température axillaire majorée de 1 °C est un bon indicateur de la température rectale chez les patients âgés de plus d'un mois. On sait que la précision de la température axillaire est inférieure à celle de la température rectale.

Thermomètre rectal

La prise de température par thermomètre rectal, surtout si elle est effectuée par une personne autre que le patient, devrait être facilitée par l'utilisation d'un lubrifiant à base d'eau. Bien que la température rectale soit la plus précise, cette méthode peut être considérée comme désagréable ou embarrassante dans certains pays ou cultures, surtout si elle est utilisée sur des patients plus âgés que de jeunes enfants. De plus, si elle n'est pas prise de la bonne manière, la prise de température rectale peut être inconfortable et dans certains cas douloureuse pour le patient. La prise de température rectale est considérée comme la méthode de choix pour les nourrissons.

Chicco Thermomètre Digital 2 en 1 Dual Confort
  • Le thermomètre digital Dual Comfort sera très utile aux parents pour prendre la température rectale ou axillaire de leur enfant.
  • Le thermomètre est doté d’une sonde courte avec un bout flexible et un revêtement doux pour plus de confort pendant la prise de température.
Actuellement indisponible
VOIR LES AUTRES PRODUITS

Thermomètre auriculaire

Le thermomètre auriculaire a été inventé par le Dr Theodor H. Benzinger en 1964. À l'époque, il cherchait un moyen d'obtenir une lecture aussi proche que possible de la température du cerveau, puisque l'hypothalamus à la base du cerveau régule la température centrale du corps.

Il y parvient en utilisant les vaisseaux sanguins du tympan, qui sont partagés avec l'hypothalamus. Avant l'invention du thermomètre auriculaire, les relevés de température ne pouvaient être effectués que par la bouche, le rectum ou les aisselles. Auparavant, si les médecins voulaient enregistrer une température cérébrale précise, il fallait fixer des électrodes à l'hypothalamus du patient.

Ce thermomètre tympanique possède une projection (protégée par une gaine hygiénique unique) qui contient la sonde infrarouge. La projection est placée délicatement dans le canal auditif et un bouton est enfoncé. La température est alors lue et affichée en une seconde environ. Ces thermomètres sont utilisés à la fois à la maison et dans les établissements médicaux.

Certains facteurs rendent les lectures de ce thermomètre peu fiables dans une certaine mesure, par exemple un mauvais placement dans le canal auditif externe par l'opérateur et le fait que le cérumen bloque le canal. Ces facteurs d'erreur entraînent généralement des lectures inférieures à la valeur réelle. Les états de fièvre ne sont donc pas toujours détectés. Certains modèles huppés, comme les thermomètres auriculaires Braun, parviennent à réduire le biais des lectures.

Braun ThermoScan 7 Thermomètre avec Fonction Age Précision
  • La technologie brevetée Age Precision - un système d'interprétation des résultats en fonction de l'âge avec un écran rétroéclairé et un code couleur pour interpréter la mesure
  • Embout préchauffé pour assurer une mesure douce et une précision professionnelle en éliminant l'effet de refroidissement de la sonde dans l'oreille
71,90 € Prime
VOIR LE PRODUIT

Thermomètre frontal

Le thermomètre de l'artère temporale, ou thermomètre frontal, qui utilise le principe de l'infrarouge pour mesurer la température, est de plus en plus courant dans la pratique clinique en raison de sa facilité d'utilisation, de son caractère peu invasif et du côté « sans contact » qui favorise une meilleure hygiène et prévient les contaminations. En raison de la variabilité des techniques et des considérations environnementales, les mesures effectuées par les thermomètres d'artère temporale peuvent présenter des problèmes de précision et, dans une moindre mesure, d'exactitude.

On a constaté que les thermomètres temporaux ont une faible sensibilité d'environ 60 - 70%, mais une très grande spécificité de 97 - 100% pour détecter la fièvre et l'hypothermie. Pour cette raison, il est recommandé de ne pas les utiliser chez des patients en proie à un fort déséquilibre de température. Des données probantes confirment une plus grande exactitude et précision chez les bébés et les jeunes enfants. Les meilleurs thermomètres frontaux pour bébé sont conçus par les marques Braun, Beurer, Medisana, Chicco, Sanitas, Magnien et EZThing.

Thermomètre frontal infrarouge sans contact avec écran LCD pour les bureaux médicaux, les hôpitaux (thermomètre très résistant)
  • Thermomètre frontal professionnel sans contact avec boutons et écran LCD
  • Distance de mesure : 5,1 cm. Pas besoin de toucher le front. Convient pour les bébés, les nourrissons, les enfants, les adultes, les animaux domestiques, etc.
50,39 €
VOIR LE PRODUIT

La classification des thermomètres selon la technologie utilisée

Les thermomètres à liquide

Le thermomètre traditionnel est un tube de verre avec une ampoule à une extrémité contenant un liquide qui se dilate de manière uniforme avec la température. Le tube lui-même est étroit (capillaire) et porte des marques de calibrage. Le liquide est souvent du mercure, mais certains thermomètres utilisent un alcool coloré. Sur le plan médical, on utilise souvent un thermomètre à maximum, qui indique la température maximale atteinte même après avoir été retiré du corps.

Pour utiliser le thermomètre, on place l'ampoule à l'endroit où la température doit être mesurée et on la laisse suffisamment longtemps pour être sûr d'atteindre l'équilibre thermique (en général trois minutes). La lecture maximale est obtenue au moyen d'une constriction dans le cou, à proximité de l'ampoule. Lorsque la température de l'ampoule augmente, le liquide se dilate vers le haut du tube à travers le rétrécissement.

Lorsque la température baisse, la colonne de liquide se brise au niveau du rétrécissement et ne peut plus retourner au bulbe, restant ainsi immobile dans le tube. Après la lecture de la valeur, le thermomètre doit être remis à zéro en le faisant pivoter vigoureusement de manière répétée pour faire revenir le liquide à travers le rétrécissement.

Les thermomètres en verre à mercure

Les thermomètres à mercure en verre ont longtemps été les seuls à être utilisés en milieu médical en raison de leur précision. Cependant, le mercure est un métal lourd toxique. Le tube doit être très étroit pour minimiser la quantité de mercure qu'il contient. La température du tube n'étant pas contrôlée, il doit donc contenir beaucoup moins de mercure que l'ampoule pour minimiser l'effet de la température du tube, ce qui rend la lecture assez difficile car la colonne étroite de mercure n'est pas très visible. La visibilité est moins problématique avec un liquide coloré.

Dans les années 1990, il a été décidé que les thermomètres à base de mercure étaient trop risqués à manipuler. Le vigoureux balancement nécessaire pour « remettre à zéro » un thermomètre à mercure maximum peut accidentellement causer une chute et un renversement du mercure modérément toxique. Les thermomètres au mercure ont été largement remplacés par des thermomètres électroniques numériques ou, plus rarement, par des thermomètres à base de liquides autres que le mercure (comme le Galinstan, les alcools colorés et les cristaux liquides sensibles à la chaleur).

Les thermomètres à changement de phase (à matrice de points)

Les thermomètres à changement de phase utilisent des échantillons de produits chimiques inertes qui fondent à des températures progressivement plus élevées, de 35,5 °C à 40,5 °C, par pas de 0,1 °C. Ils sont montés sous forme de petits points dans une matrice sur une fine spatule en plastique avec un couvercle transparent de protection. Celui-ci est placé sous la langue du patient. Après un court laps de temps, la spatule est retirée et on peut voir quels points ont fondu et lesquels sont restés intacts : la température est prise en repérant le dernier point à fondre. Il s'agit de dispositifs jetables bon marché qui évitent les stérilisations.

Les thermomètres à cristal liquide

Un thermomètre à cristaux liquides contient des cristaux liquides thermosensibles (ou thermo-chromiques) dans une bande de plastique qui changent de couleur pour indiquer différentes températures.

Les thermomètres électroniques

Depuis que des méthodes compactes et peu coûteuses de mesure et d'affichage de la température sont disponibles, les thermomètres digitaux ou électroniques (souvent appelés numériques, car ils affichent des valeurs numériques) ont envahi les hôpitaux et les établissements de santé.

De nombreux thermomètres affichent les valeurs avec une grande précision (marge d'erreur de 0,1 °C, voire moins), mais cela ne doit pas être considéré comme une garantie de fiabilité : la précision spécifiée doit être vérifiée dans la documentation et maintenue par un réétalonnage périodique. Un thermomètre auriculaire électronique bon marché typique pour usage domestique a une précision « alléguée » de 0,1 °C, mais une précision réelle de ±0,2 °C lorsqu'il est neuf.